• Accueil
  • > Archives pour octobre 2007

10 octobre, 2007

Situation de Jijel

Classé dans : JIJEL — khettabi @ 14:23

Jijel se situe à 360 km de la capitale Alger vers l’est sur le littoral entre Béjaïa (Bougie) à l’ouest et Skikda à l’est. Elle jouit d’un emplacement privilégié.
Elle se caractérise par son littoral de 120 km, sa corniche, ses belles montagnes ainsi que sa richesse culturelle et touristique.
On y trouve vers l’est, une longue plage de prés de 60 km, jusqu’au cap Bougaroun et à l’ouest de nombreuses petites plages bordées de rochers, puis la corniche qui rejoint Béjaïa, tant de sites remarquables qui en font une région très belle et très pittoresque.
La Corniche Kabyle à l’ouest entre Jijel et Béjaia « Corniche d’or », « côte de Saphir », ses surnoms attestent la splendeur de cette portion du littoral algérien considérée comme une des plus belles. La route, toutes en boucles et en tunnels, suit la mer et offre de très beaux panoramas sur cette côte rocheuse coupée ça et là de criques de sable.
Très sauvage et généralement élevée, cette partie de la côte est adossée au massif de l’Edough dont les vastes forêts de chêne-liège descendent jusqu’au rivage. On accède à certaines plages isolées par des sentiers forestiers très pittoresques. De Bejaïa à Jijel, la chaîne des Babors donne un extraordinaire fond de tableau à cette côte d’une rare beauté, aux corniches suspendues à flanc de montagne et plongeant directement dans la mer. Une suite de panoramas impressionnants. Des vestiges archéologiques nombreux .
Témoignage de Georges FRELASTRE (Conférencier international) extrait
Dans mes souvenirs d’Algérie, une image est restée imprégnée, qui m’a laissé quelques traînées nostalgiques. J’avais eu à parcourir la route entre Bougie (Bejaïa) et Djidjelli. La beauté du paysage tenait, certes, aux échancrures et aux découpes multiples de la côte, mais le choc des couleurs était intense. Je n’ai jamais plus rencontré une pureté aussi profonde dans les contrastes violents qui subjuguaient.
Bien des pays ont voulu affirmer leur personnalité en se réfugiant dans la richesse des teintes offertes aux visiteurs. Simon Vassilevitch Petlioura, plaidant pour l’indépendance de l’Ukraine au début du XXe siècle, disait : «C’est très simple, chez nous, le ciel est plus bleu et plus profond qu’ailleurs, et nos moissons sont plus dorées».
Le Liban, où j’avais fait une mission pour étudier « le plan vert » était fier de son « heure mauve ». L’Algérie pourrait affirmer : jamais il ne s’offre au promeneur une telle juxtaposition de couleurs aussi vives, aussi prenantes pour le regard qu’en certains coins de rivages, entre Alger et Bône (Annaba). Le ciel est d’un azur tendre et pourtant très soutenu. Le rouge de la terre et des roches atteint le surnaturel. Et le vert des pins est plus vif que partout ailleurs. L’intensité du contraste de couleurs aussi affirmées pourrait friser l’artificiel. Mais l’enchantement de la vaste frange du bleu très profond de la Méditerranée offre une définitive harmonie à ce paysage de rêve.

Géographie
Latitude : 36 50 N
Longitude : 05 43 E

Superficie : 2 398 km2
Façade maritime de 120 km

- La wilaya de Jijel est limitée par :
- La wilaya de Bejaïa à l’Ouest
- La wilaya de Skikda à l’Est
- La wilaya de Sétif et de Mila au Sud
- La mer méditerranée au nord

La ville est à :
- 30 minutes de vol de la Capitale Alger
- 1 heure de vol de Naples (ITALIE)
- 1 heure de vol de Barcelone (ESPAGNE)
- 1 heur de vol de Marseille (FRANCE)

Population
La Wilaya de Jijel comptait au 31/12/2000 une population de 602 407 habitants pour une densité moyenne de 247 habitants au Km2.

Relief
la Wilaya de Jijel est caractérisée par un relief montagneux très accidenté.
Les montagnes occupent 82% de la superficie totale. Elles s’élèvent jusqu’à 1 800m. On distingue principalement deux régions physiques:

1. Les zones des plaines :
Situées au nord, le long de la bande littorale allant des petites plaines de Jijel, les plaines d’El-Aouana, le bassin de Jijel, les vallées de Oued Kébir, Oued Boussiaba et les petites plaines de Oued Z’hour.

2. Les zones de montagnes :
- Les zones moyennes montagnes situées à la limite de la Wilaya, caractérisées par une couverture végétale très abondante et réseau hydrographique important.
- Les zones de montagnes difficiles situées à la limite sud de la Wilaya. Elles comportent les plus hauts sommets de la Wilaya dont les principaux sont : Tamezghida, Tababour, Bouazza et Seddat.

Climat
La région de Jijel est considérée parmi les régions les plus pluvieuses en Algérie. Elle est caractérisée par un climat méditerranéen pluvieux et froid en hiver, chaud et sec en été. Les températures varient entre 20°C et 35°C en été, 5°C à 15°C en hiver. La saison de pluie dure environ 6 mois et la précipitation moyenne annuelle enregistrée dans la Wilaya est de 1 200 mm/an.

Organisation territoriale
La région de Jijel a connu depuis 1974 une succession de découpages administratifs. Avant 1974, elle ne comportait qu’une seule commune, Jijel, qui était rattachée à la Wilaya de Constantine. En 1974 Jijel est promue au rang de Wilaya.

Les 28 communes de Jijel sont :
Bordj Taher, Boucif Ouled Askeur, Boudria Beni Yadjis, Bouraoui Belhadef, Chahana, Chekfa, Djemaa Beni Habibi, Djmila, El Ancer, El Aouana, El Kennar Nouchfi, El Milia, Emir Abdelkader, Erraguene, Ghebala, Jijel, Kaous, Kemir Oued Adjoul, Ouadjana, Ouled Rabah, Ouled Yahia Khadrouch, Selma Benziada, Settara, Sidi Abdelaziz, Sidi Maarouf, Taher, Texena, Ziama Mansouriah

Ladies & gentlemen your... |
LE BLOG DE WAHRANI [INSOLITE] |
L'air du temps |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | vision libre
| jacquemiche2
| Autrement